lundi 21 juillet 2014

Bad Mood.



Salut, welcome back dans la vie avec Skinny, pas mal de chose se passe dans ma vie en ce moment ya quelques semaines j'étais hospitalisée (comme tous les deux mois). J'ai une tante à Londres qui est très malade aussi, j'étais en arrêt-maladie et c'est aujourd'hui Lundi 21 Juillet que je dois reprendre le boulot... ça va me faire du bien je pense. Le week-end juste avant mon amie Meli Melle m'a proposé de l'accompagner à Berlin parce qu'elle doit récupérer des meubles chez son beau-frère... bref je ne sais plus trop... ça allait me permettre de décompresser chez les champions du monde même si... je le dit haut et fort que J'AIME PAS CE PAYS!!! (et ne me demander pas pourquoi).
Tu le sens ce mode que j'ai... j'aime pas ça, je veux pas çi... ça m'a rappelais un soir ou j'étais heureuse...pas heureuse dans l'extase je n'étais pas déprimée et je buvais beaucoupTout ce bonheur et la normalité des choses me m'étaient en bad mood... Voilà Bad Mood ça sera le titre de cette histoire mais sinon assez parler de moi, ça va vous?

Je sais ça sonne bizarre. Je ne n'arrive pas à croire que je suis bizarre mais j'ai entendu dire beaucoup de choses mais vraiment beaucoup et de différentes personnes et certaines de ces personnes me sont chères et 99% dont j'en ai rien à foutre. Je ne pense pas que vous puissiez juger le bad mood de quelqu'un a votre propre niveau de normalité. 
Bref j'étais malheureuse d'être heureuse.
Comment vous faire violence en étant satisfait du mécontentement? Auto sabotage m'est venue comme réponse. Le sabotage de son propre bonheur afin d'être plus morose, qui était en fait "DILLIGAF"( Does It Look Like I Give A Fuck). Cela créerait un nouvel état de "fuckery" pour moi.
C'est là où je me sens généralement à l'aise pour reposer mes sentiments et mes émotions. "Dilligaf" est sécuritaire, fiable et sans conséquence. Rien à foutre de ce que pensent les gens de mon comportement en public. 

En cette période je sortais avec un gars, on ne vivait pas ensemble mais régulièrement je dormais chez lui. Il était cool très cool, tout allait bien avec ce mec et comme j'étais dans mon état de je m'en foutiste je  laissais le dentifrice séché parce que j'avais tendance à perdre le bouchon. Lui pensait que c'était une grave négligence et il me disait... mais...mais.. pourquoi chérie? Puis il ébouriffais mes cheveux (j'ai pas du tout aimé) et il m'embrassais sur la joue en disant c'est ok chérie je vais acheter un autre dentifrice, tu es adorable. J'ai caché tous les tubes séchés dans une cachette sous l'évier juste pour qu'il les trouve.
Je pense que je voulais le mettre un peu en colère je ne voulais  pas d'une dispute. Je ne voulais pas être la fille qui fait tout bien...(un poète je sais plus son nom).

Puis il y a eu l'histoire de la glace.


Pas la glace elle-même, mais l'ustensile que j'ai choisi pour goûter la glace. Il était très tard dans la soirée, j'étais dans la cuisine j'ai ouvert le congélateur juste pour gouter un peu de cette glace. Je ne suis pas du genre à manger beaucoup de friandise la nuit. Je ne peux pas croire que les gens mangent des pintes de crème glacée, j'ai toujours été jalouse des scènes de film où il y a une meuf sur son canapé avec des couvertures en face de la TV en pyjama cuillère à la main raclant le fond du pot de glace. Vous ne pouvez pas faire ça c'est impossible vous allez vomir! c'est vraiment le fond du malheur, la meilleure solution pour ça c'est le bourbon.
Donc. J'ai ouvert le tiroir à ustensile et j'ai pioché au hasard. Tout ce que je voulais c'était un petit avant-goût de cette foutue glace. C'était une fourchette, si ça avait été un tire-bouchon je l'aurais quand même utilisé sérieusement qui s'en soucie? Oh devinez qui s'en soucie? 
Il n'avait pas remarqué qu'il s'agissait d'une fourchette jusqu'à ce que je la sorte de ma bouche et que je la remette dans le pot que j'ai rangé dans le congélateur. Je levai les yeux vers lui pour voir le regard le plus dégoûté du monde.
Holy Moly est-ce que tu me regardes comme ça parce que je viens d'utiliser une fourchette??? et alors? 
C'était le regard d'incrédulité couplé avec le visage de quelqu'un qui est forcé de regarder un chiot se faire éventré.
Noooon t'es dégoûté parce que je viens d'utiliser une fourchette? Sérieusement .... ce n'est pas si grave je n'ai pas calculé si c'était un couteau ou une fourchette! Quel est le problème? 
Il était évident que j'avais déséquilibré l'univers en utilisant le mauvais ustensile. Il ne comprenait pas pourquoi ni comment j'ai pu remettre cette fourchette dans le pot. J'étais complètement dégoûtée qu'il m’en voulait j'étais livide, j'ai un peu crié en me moquant de lui et puis je suis sortie avec des copines.


J'ai mis la fourchette dans mon sac elles m'ont dit que j'étais folle, pas d'avoir goûter la glace avec mais de l'avoir apporté. Si ce n'est que ça, ça va et heureusement que ce n'était pas le tire-bouchon.
Etes-vous comme ces gens qui ont des préférences pour la forme des pâtes?  damn! 

Nous sommes allées dans un petit pub sur Aix c'était un mercredi vers 23h34, je me rappelle de l'heure parce que j'ai cassé ma montre cette nuit là.
Nous étions trois, une était mariée et l'autre vivait avec son mec depuis six ans et la Skinny traîne son boulet de mec.On se connaissait tous avec les maris, les copains donc la confiance régnée de la part des mecs quand nous sortions. Ce soir là on buvait de l'absinthe et avec les flammes, les brûlures et les cries ça attiré pas mal le regard des gens.

Quatre mecs nous ont offert à boire et puis ils se sont installés a notre table "juste pour discuter" disaient-ils. Nous étions pas dans le mode de faire connaissance avec des gens... qu'est-ce que tu fais dans la vie, t'as quel âge? t'habite ou?... Moi j'étais dans mon bad mood, les filles me conseillaient.... bref la soirée de meufs quoi !
Le pire c'est que nous n'avions pas exploité notre potentiel de se faire payer des verres toutes la soirée et de partir en disant merci au revoir... je répète j'étais en bad mood, en pleine forme on les auraient assassiné. Un jour en boîte deux mec on claquait plus de deux mille euros pour nous... mais ça c'est une autre histoire.

Donc nous étions là à parler de tout et de rien je ne vous fais même pas la description des mecs tellement on s'en foutait, on ne voulait plus qu'ils payent les boissons, ils insistaient ils ont voulu gouter l'absinthe... ils ont regretté.
Ont leurs a gentiment suggéré de partir mais ils restaient là à chercher des arguments. Nous avons finalement décidé de quitter le pub, ils nous ont suivis à l’extérieure jusqu’à notre voiture même, en nous proposant d'aller en boîte avec eux ont leurs répétait sans cesse de partir, que nous avons des mecs et que nous sommes sorti juste pour se relaxer. Ils commençaient à lever la voix, nous attrapant par le bras... entre-temps un de leurs potes était parti chercher leur voiture, un très gros 4x4 et ils frimaient avec des phrases toutes faites "on va vous mettre bien on est pas des crasseux nous"

Avec le taux d'alcool on criait dans la rue, les gens commençaient à regarder à vouloir comprendre ce qu'il passe...et un des gars a pousser ma copine vraiment fort, elle tombée et je ne sais pas pourquoi dans le feu de l'action j'ai regardé dans mon sac j'ai sorti ma fourchette vers le mec en criant MAIS CASSEZ VOUS MANTENANT!!!
Et tout d'un coup...ils ont éclaté de rire mes copines aussi d'ailleurs, je me sentais gêné mais je ne pouvais pas m’empêcher de rigoler aussi. En faisant ça j'avais surpassé mon bad mood, j'étais en Dilligaf level 9000.
Bref ça a détendu l’atmosphère et ils sont partis, je suis certaine qu'ils racontent ça a leurs potes encore aujourd'hui. Dans le fond ça reste une bonne soirée un mal pour un bien.
En rentrant mon copain dormait je ne lui ai jamais raconté l'histoire. j'ai repris la fourchette j'ai mangé un peu de glace et je l'ai remis dans le congèle avec la fourchette dedans.

5 commentaires:

  1. Heureusement que t'as pas sorti une brosse a dent.

    RépondreSupprimer
  2. hahahaha excellent en plus tu m'as cité et au passage je mange des glaces a 5h du mat avec une couverture devant ma télé et je ne vomi jamais ;-)

    RépondreSupprimer