vendredi 15 novembre 2013

Skykopathe




Fee-Fa-fie-fo-fum*, je renifle l'odeur du désespoir. 
Laissez moi vous présenter Skykopathe, juste soyez cool avec elle et ne la regarder jamais dans les yeux, elle en a pas. Elle ne porte que des lunettes de soleil, elle n'aime pas la mode, le shopping et les mecs branchés que l'alcool, la bière et le vin héhé on raconte qu'elle écrit dans un blog... Damn non sérieusement je ne suis pas une blogueuse ou un truc de ce genre et je ne cherche pas non plus à ce que le monde entier lise mes posts, je les partage, je laisse juste quelques traces... 
De nos jours les gens ne cherchent que le succès à être connus, à avoir des millions de followers ou des vues youtube sans rien prouver. Andy Warhol l'avait prédit, il disait chaque être aura son quart d'heure de gloire sans rien apporter et quand tu penses qu'une fille est devenue riche et a assuré sa descendance juste parce qu'elle a dit "allo le shampoing..." Fuck!
 

Bref, place à la psy. Comme je vous le disais j'ai tellement consulté que je me suis faite pote avec un psy. 
Le problème c'est qu'au départ j'étais tellement mal que je pensais qu'aucun d'entre eux ne pouvait me faire du bien ou me faire parler mais je devais me l'avouer j'étais blessée. Quand la vie nous fait mal on décide de faire un travail sur nous mêmes, de suivre une thérapie, une analyse ou je ne sais quoi... moi je buvais matin midi soir c'était mon remède des amis très chers mon supplier d'arrêter et de suivre un traitement.
 

Je ne comprenais pas je pensais que personne ne m'aimait, la vie fait très mal quand les autres ne vous aiment pas... tu sais "les fameux autres" ils ne t'aiment pas comme tu le voudrais. Avant de consulter tu es persuadé que ce sont "les autres" qui doivent changer et puis dès que tu commences ta thérapie tu comprends que ça vient de toi. C'était mon cas et à ce point on a un vieux réflexe tout naze, on se dit: puisque personne ne m'aime eh bah je ne vais pas m'aimer non plus... voilà!

Donc premier rendez vous avec Dr Derkermandian:


- Bonjour Skinny vous avez l'air très pale? comment vous sentez vous? 
- Question bête! Qu'est-ce que je fais ici? 
- Je lis dans votre dossier que vous avez récemment quitté votre colocation, votre petit ami et vous avez démissionné de votre travail avec un comportement très brutal. Parlez moi donc de votre boulot.
- Hmmm ok... dans le stress le plus complet je réponds ok...  écoutez ça va très bien c'était juste une réaction impulsive par rapport aux événements.
- Développez moi le sens du mot réaction.

Et la Skykopathe a pris possession de mon corps 

- Mon travail est simple, je n'ai pas beaucoup de diplômes dans mon bagage, je ne me suis jamais faite "d'ami de boulot".  Tous les matins quand j'arrive, j'ai une forte envie de lubrifier l'anus de tous ces gens qui sont avec moi dans l’ascenseur avec du sirop d'érable bien sure...


Je déteste tout le monde mais mon visage est toujours aussi rayonnant quand ils me voient. Je suis sérieuse, dévouée, concentrée avec le regard de Bette Davis* en attendant l'apocalypse, je porte toujours une cape au cas où si mon heure viendrait je pourrai m'enfuir. Le compte à rebours est lancé, je les laisse fumer leurs cigarettes à l’extérieur et se gaver de Valium... comme si je ne le savais pas.
Je me sens comme John Cramer alias Jigsaw... Vous le connaissez? ok... mais en réalité je suis fan de Jason Voorhees... Ha! 

Un jour j'avais pensé à attacher mon patron dans un lit une place... d'enfant...  dans mon garage avec un drap très coloré et plein de peluche aussi. Bloquer la porte avec un vieux lave vaisselle et à quatre heures du mat je laisserai des serpents s'y introduire, je m'imaginais avoir une grande vitrine comme dans les films américains quand ils interrogent un suspect, pour rire de l'expression de son visage.
Suis-je une sociopathe? oui, avec une flasque en or en plus!
J'avais pensé à lui faire un bain d'essence "Sans plomb 95", puisqu'il me disait tout le temps "c'est le feu Skinny on n'a pas le temps bouges toi!" et puis remplir la baignoire avec ses intestins, son foie et peu de son pénis pour lui couvrir le visage... Peu importe qu'en pensez vous? Suis-je apte a reprendre ma vie professionnelle? 
Ok merci au revoir.

- Hmm asseyez vous mademoiselle je vous trouve assez violente dans vos dires, pas du tout vulgaires mais très violente, à votre avis qu'est ce qui peut provoquer de telle imagination chez vous? 

La Fuckery, la fuckery Absolue, habillait toute en noir avec une touche de cramoisie, lors d'une réunion du personnel dans un salon de thé, je suis du genre "cool" asseyez-vous et procédez... je commence à péter un plomb!

Toute l'équipe est en train de paniquer, ils se textotent les uns les autres sous la table. 
Je cache mes yeux avec les paumes de mes mains pour ne pas assister à ça. 
Les gens deviennent de plus en plus cons et ça se passe sous mon nez. 
On a toutes ces technologies incroyables et pourtant les smartphones, les ordis sont devenues des machines à branlette. Internet devait nous libérer nous apporter la démocratie, mais au lieu de ça les partis politiques se tirent le chignon dessus et les vidéos de pédophile sont en libre accès. 
Les gens n'écrivent plus, ils tiennent des blogs, ils envoient des sms, des tweets des bbm...plus de ponctuation, ni de grammaire. C'est un groupe de gens qui disent communiquer avec d'autres personnes dans un langage primitif plus proche du langage de cro-magon que celui de Molière. Malheureusement j'en fais partie c'est peut être pour ça que je me déteste autant!
Je pars en courant du salon, je fonce dans ma voiture en pleure en espérant me noyer dans mes larmes, j'ai des envies de meurtre je pense conduire jusqu'en Alaska, vêtue d'une robe noire je mets le cd "We're only in it for the money" de Frank Zappa à fond! Je commence à prendre l'autoroute avec un fusil de chasse dans le coffre de ma voiture. Je pars chercher l’homme de ma vie, je les aime fous et intelligents... où je peux les trouver? 
Non sérieusement Doc ou je peux trouver des mecs fous?
- Je ne sais pas! 
- Huh!   
Je continue ma route mais il n'y a que deux voies, le danger et la mort certaine, j'essaye de ralentir mais les freins ne répondent plus.

Skykopathe: pourquoi tu as tué toutes tes ambitions Skinny? 
- Parce que j'ai atteint ma putain de limite: PARLER TOUTE SEULE!!!

Je commençais à retrouver mes esprits le problème était que je n'avais jamais démarré la voiture, tout ceci était une illusion. 

Je suis contente de vous avoir raconté tous ça... une jolie fiction non? je devrais me lancer dans la mythologie, je n'aurais jamais pensé faire ça avant... Vous êtes un bon psy... nous pourrions être cool tous les deux, on remet ça à la semaine prochaine? vous avez l'air de transpirer, vous avez soif? vous auriez du bourbon pour moi?

*il fronce les sourcils*

- Skinny s'il vous plaît essayer de ne pas vous mentir à vous même...

Il me le répétait souvent ça. Il me disait:


Vous savez on ne devient pas toute suite un gros menteur en deux minutes, d'abord on est un petit menteur ensuite on s'entend bien avec un autre petit menteur et puis ça monte comme ça....


Il avait une superbe citation qui disait:


"Si vous faites cinquante mensonges à cinquante personnes différentes ça ne fait pas plus d'un mensonge par personne, ce n'est pas énorme. Le problème c'est de se mentir au passage à soi-même cinquante fois"


Ça c'est plus emmerdant parce que si tu fais ça tu vas finir par croire à tes propres conneries, on a tous un pote comme ça! 

J'adore mon psy, il est mon ami maintenant donc il n'est plus mon psy. Quand ton psy devient ton ami beh tu es obligés d'en prendre un autre c'est la règle, mais moi j'en ai pas repris c'est ma règle!  
Sans lui je ne serai peut être pas là à vous écrire aussi facilement ces histoires et surtout sans moi parce qu'il m'en voudrait s'il lit ceci. 
Sans ma volonté de faire un travail sur moi car personne ne peut faire à votre place ce genre de truc là, c'est vous qui deviez faire le premier pas!

Mais la Skykopathe revient souvent hantée mes nuits.... Suis-je une psychopathe...? Non pas un brin. Je suis Être Humain.


*Fee-Fa-fie-fo-fum : http://www.mamalisa.com/?t=fs&p=1485&c=23

* Bette Davis : Bette Davis avait de très grands beaux yeux... moi pas du tout "Skinny Eyes". Kim Carnes a d'ailleurs fait une chanson qui s’appelle "Bette Davis Eyes".  
 http://skiesdreamblue.files.wordpress.com/2012/02/4.jpg

3 commentaires:

  1. Pour moi de loin le meilleur chapitre ! Ta Catherine qui t'aime.

    RépondreSupprimer
  2. Je reste sans voix bravo je m'attendais pas du tout a ça!

    RépondreSupprimer